IMG_5156.jpg

Comment FBTC a débuté ?

French Between The Commons a vu le jour en 2008, lorsque Tina Rabin a été sollicitée pour poursuivre

l'enseignement académique du français auprès d'élèves francophones scolarisés à Belleville School,

école primaire anglaise, située à Clapham « Between the Commons ».

FBTC a d’emblée offert un enseignement de qualité et a proposé une équipe d’un tel dynamisme qu’un

groupe de parents de l’école primaire voisine: Honeywell School a réclamé son intervention en son sein.

 

Depuis FBTC s’est considérablement développé en intervenant dans quatre écoles primaires et secondaires de la Moyenne Section à la 3ème des collèges. Plus de 200 élèves sont maintenant heureux d’apprendre le français grâce à une équipe de 25 enseignants et assistants.

En 2021, Frédérique van Steenberghe, enseignante pour FBTC depuis 2008 devient l'associée de Tina Rabin. 


 

Quel est l’avenir des élèves de FBTC ?

Grâce à FBTC, les élèves issus du système anglais, désireux d'intégrer le système français : écoles françaises de Londres, de l’étranger ou de France ont validé le niveau requis en français et en Mathématiques lors des évaluations d’entrée.

Les élèves souhaitant rester dans le système anglais ont pu quant à eux mettre en avant leur double cursus lors d'examens d’entrée dans les écoles secondaires.

 

Le français est objectivement une langue difficile, l’étudier et l’enrichir est une valeur ajoutée inestimable quelque soit le futur parcours scolaire de l’enfant.

 

Pourquoi choisir FBTC

FBTC propose un enseignement académique du français calqué sur le programme de l’éducation nationale française.

Les groupes ne dépassent pas 8 élèves, l’enseignant peut donc s’adapter aux besoins des enfants et proposer un enseignement de qualité dans un environnement scolaire qu'est l'école.

L'accent n'est pas uniquement sur les cours du CNED « à la lettre » validés bien entendu tout au cours de l'année. Mais nous tenons à aller au-delà de ce cadre pour insister aussi sur la culture française, sous forme d'évènements, d'ateliers ou de spectacles. Nous estimons que nos enfants ont la chance de baigner dans deux cultures et nous souhaitons qu'elles cohabitent au même titre.

Nous sommes conscients que suivre une double scolarité représente une charge de travail supplémentaire importante pour les enfants et leurs parents. Aussi, nous faisons en sorte que les enfants soient heureux de venir à nos cours après leur journée d'école anglaise. Ils viennent pour apprendre et prendre plaisir à retrouver des amis qui eux aussi évoluent dans plusieurs cultures.

Nos enseignants sont tous passionnés par ce qu'ils font, sélectionnés par leur expérience dans l'enseignement et/ ou par leur diplôme de professeur des écoles.

Nous mettons également l'accent sur la méthode d'encouragement « à l'anglaise » qui motive et stimule les enfants. Nos enseignants sont extrêmement vigilants et adaptent les leçons en fonction du groupe. Grâce aux petits effectifs de nos classes, nous offrons  quasiment des cours individuels avec le bonus de la stimulation du groupe.

 

Quel profil doit avoir l’élève ?

Nos élèves doivent tous être parfaitement francophones car lire et écrire une langue qu'on ne comprend pas est extrêmement difficile. Notre mission est d'aider nos élèves à developper leur français académique.

 

Quel investissement requiert le français après l’école anglaise ?

En maternelle :      une séance de français de 90 minutes par semaine, 35 séances par an.

En CP et CE1:        deux séances de français de 90 minutes par semaine, 70 séances par an.

Du CE2 au CM2 :   deux séances de 2 heures: 3 heures de français et 1 heure facultative de Mathématiques, 70 séances par an.

Au collège :           une séance de deux heures de français et 1heure pour la préparation du GCSE

 

Les élèves auront des devoirs facultatifs à fournir surtout en primaire, un investissement positif sera toujours récompensé par un niveau de français plus riche et prometteur.

FVS